Un coût plus équitable pour les illuminations

Julie Rimbert

— 

Cette année, les couleurs des décorations de Noël seront à dominante rose et blanc.
Cette année, les couleurs des décorations de Noël seront à dominante rose et blanc. — A. DUQUESNEL / 20 MINUTES

Deux fois plus de rues illuminées pour Noël et un financement plus équitable pour les commerçants. La mairie de Toulouse a décidé cette année de prendre en charge l'achat et la pose des décorations de l'hypercentre évaluées à 650 000 euros en sollicitant une contribution des commerces situés dans les rues illuminées. Jusqu'à l'année dernière, la municipalité illuminait les grandes artères du centre-ville et les associations de commerçants se chargeaient de l'éclairage de leurs rues.

« Le précédent système était incohérent au niveau esthétique et coûteux en logistique, explique Isabelle Hardy, adjointe au maire chargée du commerce et de l'artisanat. Il y avait un déséquilibre entre les rues du centre-ville où sont installées les grandes enseignes et les rues gérées par les commerçants qui peinaient à récolter les fonds nécessaires. » Pour ces fêtes de fin d'année, tout le monde met ainsi la main à la poche grâce à un financement variant en fonction de la vitrine, soit 4 à 6 euros par mètre linéaire. Un rééquilibrage salué par les commerçants du centre-ville. « Cela coûte moins cher et donne le choix d'illuminer ou pas, juge Marc Friedman, président de l'association des commerçants de la rue Saint-Rome. Le seul bémol est que la densité d'éclairage est moins importante. » Ce changement permet également de mettre en valeur des artères peu commerçantes mais touristiques et culturelles. Un parcours illuminé mène désormais aux Jacobins depuis la rue Gambetta. La mairie privilégie aussi 100 % d'éclairage à LED permettant une réduction de 30 à 40 % en consommation d'énergie. Pour accentuer la politique de développement durable, la patinoire ne sera pas installée cette année sur la place du Capitole où le marché de Noël débutera le 4 décembre. W