Détecter en amont le malaise et le stress au travail

— 

Sensibiliser les chefs d'entreprise et les partenaires sociaux sur le stress au travail, c'est l'enjeu du séminaire que tenait hier la Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de Midi-Pyrénées (DRTEFP). « Tous les secteurs d'activités peuvent être touchés par ce problème, analyse Hubert Bouchet, directeur régional du DRTEFP. L'important est de donner aux salariés la possibilité de s'exprimer pour que le stress ne devienne pas tabou et que les personnes concernées soient identifiées. » Depuis deux ans, l'entreprise toulousaine Spie spécialisée dans le génie électrique a mis en place des groupes de travail sur le surmenage et le stress. « Leur objectif est surtout préventif et permet de replacer l'humain comme valeur essentielle dans la société, explique Christophe Dubouloz, son directeur des ressources humaines. A chaque entretien annuel, les collaborateurs s'expriment sur l'organisation du travail ou le mal-être, ce qui n'était pas le cas avant. » W

J. R.