Ras-le-bol général au lycée gallieni

— 

Menaces à l'encontre de professeurs, chauffage en panne. La vie à Gallieni n'est pas un long fleuve tranquille. Pour dénoncer « une violence allant crescendo », les enseignants et le personnel administratif du lycée professionnel de la route d'Espagne seront aujourd'hui en grève. « Depuis l'ouverture du lycée, il y a un an et demi, nous accueillons un public d'élèves plus durs, sans avoir les moyens en conséquence. Avec quatre surveillants et deux principaux d'éducation pour un établissement implanté sur 10 ha, cela est insuffisant. Sans oublier que tout n'est toujours pas achevé et qu'on vient d'apprendre qu'il fallait refaire 80 % du chauffage », dénonce Philippe Buzon, professeur de français et correspondant local du Snetaa, un syndicat enseignant. « Il y a une dégradation du climat et une accumulation de faits qui fait naître un sentiment d'exaspération », poursuit Didier Cilibri, du syndicat Snuep-FSU. Le rectorat s'est engagé à recevoir une délégation et assure être « attentif au dossier ». W

B. C.