Le Stadium en lice pour l'Euro 2016

Hélène Ménal

— 

Le Stadium passerait de 32 500à 37 050 places en configuration Euro.
Le Stadium passerait de 32 500à 37 050 places en configuration Euro. — A. DUQUESNEL / 20 MINUTES

Si l'Euro 2016 se joue en France, Toulouse sera, a priori, de la partie. Sans surprise, le Stadium figure dans les douze sites sélectionnés hier par la Fédération française de football (FFF). « On est satisfait de voir que le sérieux de notre dossier, à la fois ambitieux et raisonnable, a payé. Mais ce n'est qu'une première étape », réagit François Briançon, l'adjoint aux Sports.

Car, pour aller au bout de l'aventure, le « Petit Wembley » doit devenir grand. Et se mettre aux normes UEFA. Avec des sièges plus espacés (avec dossier) et des accès billetterie remaniés. Les architectes mandatés par la municipalité estiment qu'il faudrait prolonger le balcon qui surplombe la tribune Nord sur tout le pourtour de l'enceinte. Le Stadium passerait alors de 32 500 à 37 050 places en configuration Euro, et à 40 000 pour les autres compétitions ou les concerts prestigieux dont Toulouse est actuellement privée faute d'une contenance suffisante. Mais la note est salée : 54 millions d'euros.

Et « comme cet agrandissement ne doit pas se faire au détriment des autres promesses électorales », la municipalité pose ses conditions. « L'Etat doit rentrer rapidement sur le terrain et annoncer clairement ses intentions. Nous demandons une subvention de 20 % minimum », prévient François Briançon. Si elle n'obtient pas gain de cause, Toulouse « se retirera sans état d'âme de la compétition ».

Il reste une autre inconnue, de taille : le pays hôte de l'Euro 2016 ne sera connu que le 28 mai 2010. Par ailleurs, sur les douze villes sélectionnées par la FFF, trois seront placées « en réserve ». W