Les ailes pas vraiment coupées

— 

Condamnée à la fermeture l'année prochaine, la base aérienne de Francazal n'en a pas tout à fait terminé avec les avions. Vendredi en préfecture, lors d'un comité de pilotage sur sa reconversion, un cabinet d'études a estimé qu'elle présentait « des potentialités » pour accueillir l'aviation d'affaires, mais aussi de la « maintenance aéronautique et des industriels du secteur ». Reste à savoir si ce scénario est compatible avec un autre projet de construction de logements. Une nouvelle réunion est programmée pour le 17 décembre 2009. W