Des rames high-tech pour 2013

— 

Ils sont modulables, moins gourmands en énergie et presque entièrement recyclables. Sur les cent autorails nouvelle génération commandés à ce jour par la SNCF au fabricant français Alstom, vingt-cinq sont destinés au réseau de Midi-Pyrénées. Les premiers Régiolis arriveront dès 2013 sur nos lignes TER, dont la fréquentation a doublé en dix ans atteignant les dix millions de voyageurs annuels.

Martin Malvy (PS), le président de Midi-Pyrénées, qui finance entièrement ces achats, se félicite des « performances tant écologiques qu'énergétiques » de ces nouvelles rames. Mais l'élu, par ailleurs président de la commission transport de l'Association des régions de France, tire aussi la sonnette d'alarme. « Il faut savoir que les régions seront dans l'impossibilité d'aller au terme de ces commandes (...) si la réforme fiscale annoncée [par Nicolas Sarkozy] les prive de recettes évolutives, ce qui sera le cas si le texte en débat au Parlement n'est pas profondément modifié », prévient Martin Malvy. W