Devedjian VRP de son plan de relance

— 

Son lancement avait été vivement critiqué en région. Patrick Devedjian est venu, hier, faire le service après-vente de son plan de relance sur le terrain toulousain. Après une visite de la Maison européenne des procédés innovants (Mepi), qui a bénéficié d'une aide financière d'un million d'euros, il s'est rendu à l'université Paul-Sabatier pour visiter des logements étudiants.

Au total, les montants versés par l'Etat sur des projets régionaux s'élèvent à 940 millions d'euros, « soit 1/26e du plan au niveau national, ce qui n'est pas si mal. Aujourd'hui nous sommes à 40 % des paiements, nous devrions être à 70 % d'ici la fin de l'année », a relevé le ministre. Un montant d'enveloppes critiqué, notamment par les responsables des collectivités locales, ou encore récemment par les représentants des entreprises de travaux publics. « Il fallait investir rapidement sur des projets existants, sinon nous aurions dû attendre 2011 pour dépenser cet argent », a répondu Patrick Devedjian. W