La cinquantaine précaire, la faute à une circulaire

— 

Marie-Carmen et Josiane sont employées de vie scolaire (EVS) depuis trois ans, respectivement dans une école de Roquettes et de Saint-Jean. Parents d'élèves et enseignants ne tarissent pas d'éloges sur ces « perles », qui soulagent les directeurs et conduisent quand il le faut les enfants à l'infirmerie. Malheureusement, elles ne reviendront pas à la rentrée de Toussaint. Leurs contrats, des « contrats aidés », réservés aux chômeurs de longue durée, arrivent à leur terme. « Comme nous avons 50 ans, nous pensions avoir droit, comme le dit la loi sur les contrats aidés, à une prolongation de deux ans, explique Marie-Carmen. Mais le Pôle emploi nous oppose une circulaire. » Jointe hier, la direction du Pôle emploi confirme. « Cette circulaire émanant de la direction générale de l'Emploi date de juin 2009. Elle stipule qu'il faut avoir 50 ans révolus à la signature du contrat, ce qui n'est pas leur cas », indique-t-elle. Pôle emploi étudiera toutefois « toutes les possibilités d'insertion ». W

H. M.