les premiers logements attendus d'ici à deux ans

— 

Depuis hier, l'enceinte de la caserne Niel est en partie à terre, signal du début des travaux de construction de cette future zone d'habitat. Revisitée par la nouvelle municipalité, cette zone avait déjà pris du retard pour des questions de fouilles. Depuis mai 2007, la maison des associations trône d'ailleurs seule au milieu de ces huit hectares coincés entre Empalot et Saint-Agne. « Sur la partie qui jouxte la rue des Casernes, nous allons avoir de trois à quatre mois de fouilles. D'ici à six mois, les promoteurs pourront débuter les travaux des 450 logements prévus sur cette tranche. Ils devraient durer d'un an et demi à deux ans », avance la mairie. Suivront la construction du rectorat, la plantation du jardin de deux hectares et la finition au sud du programme. W

B. C.