Les TP ne voient pas le bout du tunnel

— 

En décembre, le secteur des travaux publics devrait enregistrer une baisse de son volume d'activités de 15 à 25 % en Midi-Pyrénées, quand au niveau national, on annonce - 6 %. Un tableau peu florissant dressé hier par le président régional de la fédération des TP, Bernard Cavagné, à l'occasion de son assemblée générale. Pour faire face à la crise, ses services avaient recensé, il y a un peu moins d'un an, 450 projets dans la région qui auraient permis de relancer l'activité du secteur. Aujourd'hui, la moitié a démarré, le reste est freiné par des questions de cofinancements des collectivités. « Tout s'est aussi arrêté depuis quelques mois au niveau de la communauté urbaine. Quant au plan de relance, nous sommes à l'avant-dernière place des régions pour les investissements en infrastructures », déplore ce responsable. Sans projet majeur, avec des prix en baisse de 20 à 30 % et de plus en plus de problèmes de trésorerie, il s'attend à une hausse du nombre de défaillances d'entreprises en 2010. W

B. C.