Le centre-ville prépare sa mue à grande vitesse

— 

En 2020, il faudra 3 h pour allerà Paris depuis la gare Matabiau.
En 2020, il faudra 3 h pour allerà Paris depuis la gare Matabiau. — A. DUQUESNEL / 20 MINUTES

D'ici à 2020, la gare Matabiau devrait se trouver à 3 h de Paris. L'arrivée de la ligne à grande vitesse, conjuguée à l'augmentation du nombre de TER, va booster la fréquentation de ce quartier. Sixième gare de France avec 8 millions de voyageurs par an en 2007, elle passerait à 14,5 millions lors de l'ouverture de la LGV. D'ici là, le quartier actuel devrait avoir complètement changé.

Hier, la communauté urbaine a entériné le lancement des études sur le futur pôle multimodal Matabiau. Loin de se contenter d'un simple relooking, elle sera étendue aux quartiers alentours de Périole et Marengo. « Le trafic va s'amplifier sur Matabiau, elle sera desservie à terme par un tramway. Nous allons voir si la gare doit rester ainsi ou s'ouvrir sur les allées Jean-Jaurès », insiste le président du Grand Toulouse, Pierre Cohen.

Jean-Luc Moudenc, son prédécesseur avait déjà lancé une étude en 2007 sur cette zone de 57 ha au coeur du centre-ville. La création d'une « City » à la toulousaine avait été envisagée. Mais la nouvelle municipalité ne veut pas limiter la transformation du quartier en simple centre d'affaires, version La Défense. Dans le cadre de son plan local d'urbanisme, elle a d'ailleurs limité les constructions dans le secteur. « Aujourd'hui, personne ne sait ce que cela va donner, mais nous nous orientons vers un projet mixte avec peut-être de l'habitat. Nous travaillons en même temps sur l'avenir du centre-ville pour lequel nous aurons un projet à l'été », avance Daniel Benyahia, président de la commission urbanisme et projets urbains au Grand Toulouse. Il portera sur les allées Jean-Jaurès ou encore les allées Jules-Guesde complètement revues et corrigées avec l'arrivée de la ligne G de tramway annoncée pour 2013. Mais le premier trait de crayon de la nouvelle équipe municipale sera dessiné le 14 octobre, jour où l'urbaniste qui aura en charge de refaire la rue Alsace sera désigné. Le début des travaux de réseau entre Esquirol et la rue Lafayette démarreront en février prochain, avant une période de chantier de deux ans début 2011. W

B. C.