Émotion générale après le décès de Brice Taton

Nicolas Stival

— 

Le TFC rendra un hommageà son supporter lors du match contre Lorient dimanche.
Le TFC rendra un hommageà son supporter lors du match contre Lorient dimanche. — A. GELEBART / 20 MINUTES

De notre rédaction toulousaine

Hospitalisé depuis douze jours à Belgrade, en Serbie, Brice Taton est mort hier matin. Ce jeune homme de 28 ans, supporter inconditionnel du TFC, n'a pas survécu aux nombreuses blessures, notamment à la tête et au thorax, infligées par des hooligans du Partizan Belgrade. Une vingtaine d'individus avaient attaqué un groupe de Français dans un pub du centre-ville, quelques heures avant le match de Ligue Europa contre le club toulousain, le 17 septembre.

Les informations alarmistes communiquées ces derniers jours par le Centre clinique de la capitale serbe laissaient présager une issue fatale pour ce commercial domicilié à Plaisance-du-Touch. Figure éminente des Indians, le principal groupe de supporters actifs du TFC (trois cents membres environ), qu'il avait rejoint en 2001 et dont il avait été le trésorier de 2004 à 2006, Brice Taton évoluait également au Forza Viola, club de foot composé de mordus du club toulousain.

«L'heure est au recueillement»

De très nombreuses réactions du monde sportif mais aussi politique ont suivi l'annonce de son décès, également abondamment commentée sur le Net. Via un communiqué publié sur son site, le TFC «en deuil» a affirmé: «L'heure est au recueillement. Mais viendra le temps où ce déchaînement de violence en marge du sport devra être sévèrement puni.» Dix suspects, dont l'organisateur présumé du guet-apens, sont actuellement en détention. Ils pourraient être inculpés pour «meurtre avec préméditation» et encourent des peines pouvant aller jusqu'à quarante ans de prison.

Le corps de Brice Taton sera rapatrié en France après une autopsie en Serbie, où cette agression sauvage est devenue une affaire d'Etat. Le maire de Belgrade, Dragan Djilas, a ainsi décrété la journée d'aujourd'hui jour de deuil dans la capitale du pays.

A Toulouse, des hommages seront rendus à la victime lors des deux prochains matchs à domicile, demain contre les Belges du FC Bruges en Ligue Europa, puis dimanche face à Lorient en L1. Le club met ainsi à disposition dans sa «TFC Booti », accolée au Stadium, des places pour cette seconde rencontre. En échange, chaque spectateur pourra faire un don à la famille de Brice Taton, qui recevra aussi l'intégralité de la recette du match.