Les bateliers donnent de la voix

Béatrice Colin

— 

Christian Moutous est le président de la coordination des bateliers.
Christian Moutous est le président de la coordination des bateliers. — F. SCHEIBER / 20 MINUTES

Marre d'être entre deux eaux. Qu'ils soient hammam, restaurant ou de croisière touristique, les bateaux commerciaux installés sur la Garonne et le Canal du Midi viennent de se fédérer au sein d'une coordination batellerie, dépendante de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie. « Il y avait un manque de visibilité de notre profession face aux différentes administrations qui gèrent les cours d'eau, explique Christian Moutous, le président de la coordination. Il faut, de leur côté, qu'elles s'organisent pour que nous ayons un seul interlocuteur. Lorsque l'on passe d'une voie d'eau à une autre, nous devons faire des demandes à différentes administrations », se désole-t-il.

Depuis toujours, la Ville rose s'enorgueillit de sa Garonne et son Canal... sans pour autant y investir de l'argent dans des aménagements. Ses usagers veulent voir se développer des pontons d'embarcation et la mise aux normes de ceux existants pour continuer à se développer économiquement. Et pour cela, ils sont prêts à mettre la main au porte-monnaie. « Cela fait des années aussi que nous réclamons des bornes d'eau et d'électricité au port de l'Embouchure plutôt que de faire tourner nos moteurs et polluer », poursuit le nouveau porte-parole, qui vient d'être reçu par la mairie dont il attend beaucoup. W