Des chasseurs qui « chassent sans chasser »

— 

Ce samedi 3 novembre 2007, les Rossard allaient passer à table quand un cerf poursuivi par une meute de chiens a pénétré chez eux. Effrayé, l'animal a défoncé la baie vitrée de la propriété située aux abords de la forêt de Grésigne, dans le Tarn, et a fini dans leur cuisine. Achevé par un chasseur. Hier, la cour d'ap­pel de Toulouse jugeait Jérôme La­gar­­rigue, le responsable de cette chasse à courre, condamné en première instance par le tribunal de police de Gaillac à 1 500 euros d'amende et deux ans de retrait de permis de chasse.

Mais voilà, pour le prévenu, il n'y pas « eu acte de chasse » au sens des codes existants. « Vous vous retrouvez donc en présence de chasseurs qui chassent sans chasser », a ironisé l'avocat des Rossard, Bernard Viguié. L'avocate générale a demandé la confirmation des peines « car vous devez avoir la maîtrise des chiens et force est de constater que, ce jour-là, vous n'avez pas maîtrisé grand-chose ». L'affaire a été mise en délibéré au 26 octobre. W

B. C.