Quelques coups de pouce au pouvoir d'achat

Hélène Ménal et Béatrice Colin

— 

En complément des transports en commun à 10 euros par mois pour les moins de 26 ans, plusieurs mesures permettent aux parents et étudiants de dépenser moins.

G

La facture de la cantine au régime A Toulouse, le seuil des revenus (hors allocations) pour bénéficier de la gratuité de la cantine scolaire passe de 300 à 910 euros par mois.

Selon les calculs de la mairie, ce seront donc 26 % des 20 000 jeunes demi-pensionnaires qui bénéficieront de la gratuité totale, contre 5 % auparavant.

« Les tarifs baissent par ailleurs pour 55 % des familles, dont les revenus s'échelonnent de 914 à 3 200 euros par mois », précise Gisèle Verniol, l'adjointe au maire de Toulouse chargée de l'éducation.

Dans les collèges, les critères du conseil général ne changent pas, mais 800 élèves supplémentaires pourront bénéficier de la gratuité ou d'un demi-tarif.

G

Un petit prêt au logement pour les boursiers La mairie avance désormais un mois de loyer aux étudiants boursiers. Baptisé Pass-log, ce dispositif prend la forme d'un prêt à taux zéro, plafonné à 400 euros.

La somme est directement versée aux étudiants et remboursable par de faibles mensualités à partir du troisième mois. Quelque 2 500 boursiers sont concernés.

G

Des loisirs à petits prix L'orchestre national du Capitole se met au diapason. Il propose un nouveau tarif à 5 euros l'entrée pour les moins de 26 ans, dans la limite des places disponibles. Il faut donc tenter sa chance au guichet avant le concert.

Côté stade, le chéquier Toulouse Jeunes passe de 7 à 11 chèques dans sa formule à 18 euros, dont quatre nouveaux chèques « sport » permettant d'assister gratuitement à un match du TFC, du Stade toulousain ou du Toulouse Handball.

Pour les lycéens et apprentis pratiquant eux-mêmes un sport, la région a lancé l'an passé son chèque-sport, qui prend en charge une partie de l'adhésion au club, de 20 à 40 euros selon son montant. Tous les jeunes titulaires de l'allocation de rentrée scolaire peuvent en bénéficier.

G

Le plus pour s'équiper Des couteaux pour les apprentis cuisiniers aux marteaux pour les futurs maçons, les équipements ont un prix. Pour réduire la facture, une bourse régionale de premier équipement est en place depuis plusieurs années. De 34 à 588 euros selon les formations, elle s'adresse aux élèves et apprentis de 1re année de BEP, CAP et Bac Pro. Près de 20 000 jeunes sont éligibles à cette aide.

G

Où se renseigner Des sites Internet donnent les détails pratiques pour pouvoir bénéficier de ces bons plans : www.pourlesjeunes.fr, www.toulouse pourlesjeunes.fr, www.haute-garonne.fr et www.crij.org. W