Des usagers Mobibus déroutés

Hélène Ménal

— 

Le tarif des trajets ne change pas, mais les accompagnants devront payer 1,40 euros.
Le tarif des trajets ne change pas, mais les accompagnants devront payer 1,40 euros. — A. DUQUESNEL / 20 MINUTES

« Le service est très bien et les chauffeurs formidables... Mais pourvu que ça dure. » Josyane et sa fille, qui se déplace en fauteuil, font partie des quelque 1 300 utilisateurs des Mobibus, ces petites navettes qui font du porte à porte à la demande. Elles accueillent avec scepticisme le nouveau prestataire - une filiale de Véolia - que vient de choisir Tisséo. « Cette entreprise était globalement la mieux-disante. Le tarif de base [3 euros] ne change pas, et le service est même élargi aux personnes âgées en fonction de leur degré de dépendance », assure Stéphane Coppey, le président de Tisséo. Une formule « Presto » permet désormais de réserver jusqu'à deux heures avant le trajet selon la disponibilité.

Mais ces petits « plus » ne convainquent pas Josyane qui, à bien regarder la nouvelle offre commerciale, relève surtout deux gros « moins » : « Premièrement, le numéro des Mobibus devient payant. Ensuite, certains accompagnants devront désormais payer. » Et effectivement, le numéro Vert devient un numéro Azur (prix d'une communication locale) et les personnes valides devront débourser 1,40 euros en fonction du niveau de handicap de l'accompagné. Josyane songe à monter une association d'usagers. « Ce n'est parce qu'on est en fauteuil qu'il faut se laisser marcher sur les pieds », dit-elle. W