S'il te plaît, dessine-moi un mammouth

Eric Dourel

— 

L'exposition propose notamment la reconstitution d'un mammouth de 4,50 m de haut.
L'exposition propose notamment la reconstitution d'un mammouth de 4,50 m de haut. — DR

Du haut de ses 5 ans, Achille est formel : « le mammouth » est à ses yeux l'un des temps forts de l'exposition « L'Art des origines, origines de l'art ». Installée dans le Parc de la Préhistoire, à Tarascon-sur-Ariège, en plein coeur des Pyrénées ariégeoises, cette exposition-événement inédite, de dimension internationale, a été inaugurée fin mai pour une durée de trois ans. « L'objectif est d'offrir au public les clés de lecture pour l'aider à déchiffrer les formes et les figures qui caractérisent l'art préhistorique. Cela permet de mieux comprendre son contexte d'apparition », indique Pascal Alard, directeur des Grands sites d'Ariège.

Accroché à un baladeur orange, Achille, casque audio vissé sur la tête, vient de pénétrer dans le bâtiment de 500 m2 dédié à l'exposition. Cet appareil, muni de capteurs infrarouges, lui permet d'avoir une explication en temps réel de cette exposition articulée autour de neuf modules. Pas vraiment rassuré, le petit Toulousain se met à déambuler, nez en l'air, dans la pénombre des salles. Il s'arrête un instant et fait travailler son imagination sur une paroi, croyant reconnaître un profil animal. Il s'émerveille sur la couleur de pigments noirs et rouges utilisés par les Néandertaliens pour dessiner, observe avec envie un propulseur de sagaie sculpté, s'assoit pour contempler, bouche ouverte, le fac-similé de la grotte de Marsoulas (Haute-Garonne) avec ses cinquante animaux. Devant la projection ultra-réaliste du dessin, peint en temps réel, du Panneau des Chevaux de la grotte Chauvet (Périgord), il fait un bond en arrière. Et pose un flot de questions sur la reconstitution en trois dimensions d'un mammouth de quatre mètres cinquante de haut, qui trône au milieu d'une salle. De retour à l'air libre, Achille livre ses impressions. « J'ai eu peur au début, mais c'est trop beau », déclare-t-il tout en sélectionnant des cailloux pour, à son tour, dessiner sur le sol. W