Toulouse : Des scooters électriques en libre-service font leur retour

MOBILITES L’opérateur Yego, nouveau dans le paysage toulousain, a commencé à déployer sa flotte de scooters verts ce vendredi 1er juillet

H.M.
— 
La flotte de ce nouvel opérateur compte 300 engins.
La flotte de ce nouvel opérateur compte 300 engins. — Yego

Ils sont verts. Au propre comme au figuré. Les premiers scooters en libre-service de l’opérateur Yego ont été déployés ce vendredi dans la Ville rose. De quoi rasséréner ceux qui avaient adopté ce mode de déplacement en chevauchant les scooters blancs Indigo Weel, disparus du jour au lendemain en décembre 2021 après l’incendie de leur entrepôt logistique à Colomiers.

Yego, dont un des cofondateurs est toulousain, annonce une flotte de 300 engins, louables via une application et essentiellement répartis dans l’hypercentre. mais qui permet aussi d’aller jusqu’au Zénith, à la Cartoucherie, aux Halles de la Machine à Montaudran ou encore jusqu’au stade Ernest-Wallon. « Yego sera à l’écoute de ses utilisateurs quant à l’élargissement progressif de la zone », précise l’opérateur, qui a obtenu le feu vert du Capitole.

Le tarif de base est de 0,29 euro par minute mais il existe de nombreuses autres possibilités via des packs. L’équipe toulousaine de Yego est constituée de sept salariés.