La semaine reste à quatre jours et demi

— 

Ce devait être une dérogation, cela pourrait devenir la règle.

La semaine de quatre jours, mise en place l'an dernier par le ministère de l'Education nationale dans les écoles primaires, n'a pas enthousiasmé tous les conseils d'école. Selon l'inspection d'académie, sur les 180 écoles, 60 se sont prononcées pour garder la semaine à quatre jours et demi. « J'ai donc proposé au maire son maintien durant trois ans, afin que cela ne change pas à chaque rentrée », note Jean-Louis Baglan, l'inspecteur d'académie. Cette décision doit être entérinée la semaine prochaine par le conseil départemental de l'Education nationale qui réunit élus, parents et enseignants. « C'est une satisfaction, car cela respecte le rythme de l'élève. Nous avons aussi demandé à ce que la pause déjeuner soit réduite de deux heures et demie à deux heures », précise Gisèle Verniol, adjointe au maire chargée de l'Education. Les écoles de Colomiers devraient passer, de leur côté, à la semaine de quatre jours. W