Toulouse : Un jeu de survie à mourir de peur débarque dans les hangars désaffectés de Francazal

ZOMBIE BACK Les zones désaffectées de la base aérienne de Francazal vont reprendre du service en mode zombie pour un jeu de survie assez trash, déconseillé aux âmes sensibles

H.M.
— 
L'une des zones désaffectées de Francazal où va se dérouler le jeu Zone 101.
L'une des zones désaffectées de Francazal où va se dérouler le jeu Zone 101. — Immersive Games

Vous avez toujours rêvé d’être un barbouze de jeu vidéo courant comme un dératé pour échapper à une horde de zombies ? La base aérienne de Francazal et ses hangars désaffectés pourraient bien devenir votre terrain de jeu. L’équipe d’Immersive Games, qui a déjà fait hurler de peur 7.000 joueurs l’été dernier dans le château de Bonrepos-Riquet, annonce en effet avoir obtenu de la Métropole et de la mairie de Cugnaux l’autorisation de dérouler un nouveau scénario dans 9 des zones abandonnées de l’emblématique base militaire.

Terminé le château hanté, place à la « mission futuriste » et gros bras : la fine fleur de l’armée a mystérieusement disparu en mission sur le site, à vous de mener la mission sauvetage organisée sous le sceau du secret.

Enigmes et comédiens pas commodes

Le concept de Zone 101, mêle, comme La malédiction de Riquet, les scènes d’épouvante et de fuite rendues réalistes par des comédiens très investis dans leur rôle de méchants et les codes de l’escape game. Sans obligation de résoudre toutes les énigmes, occupés que vous serez à prendre les jambes à votre cou.

D’ailleurs, le nouveau jeu est interdit aux moins de 14 ans et déconseillé aux moins de 16 ans. Le cauchemar au hangar débutera le 23 juin pour un mois. Il se jouera en équipe de huit (mixées avec des inconnus si nécessaire) et coûtera 35 euros par personne pour les 2.000 premiers joueurs, 39 euros pour les autres.