Toulouse : Pour des motifs religieux, des collégiens quittent la classe pendant un morceau des Beatles

RECADRAGE Début avril à Toulouse, huit collégiens ont quitté leur classe au motif qu’on n’écoute pas de musique pendant le ramadan

H.M.
— 
L'incident s'est produit pendant un cours d'éducation musicale. Illustration.
L'incident s'est produit pendant un cours d'éducation musicale. Illustration. — Brett Taylor - Canva

Le monde sans religion imaginé par John Lennon, très peu pour eux. Le rectorat de Toulouse confirme l’incident relaté par La Dépêche du Midi et qui a conduit huit élèves à quitter leur cours d’éducation musicale au beau milieu d’un morceau des Beatles. Il s’est produit le 4 avril, soit trois jours après le début du ramadan, dans une classe du collège des Chalets, situé en centre-ville.

La professeure passait un morceau du célèbre groupe de Liverpool quand un élève s’est levé, expliquant qu’on ne pouvait pas écouter de musique pendant le ramadan. Par effet d’entraînement, sept autres élèves, pas tous de confession musulmane, ont suivi le mouvement. Et le recadrage a été immédiat. La cheffe d’établissement, accompagnée du professeur principal, s’est immédiatement rendue dans la classe pour un rappel à la loi et aux valeurs de la République. « Elle a eu la bonne attitude », estime le recteur Mostafa Fourar dans les colonnes du quotidien régional. Il n’y a pas eu, précise-t-il, d’autres incidents de ce type depuis. Les atteintes à la laïcité représentent, selon les statistiques du rectorat, 3,2 % des problèmes de comportement signalés par les chefs d’établissements.