Du magnésium toujours explosif

— 

Les repreneurs passent, les problèmes restent. Jeudi dernier, la préfecture de la Haute-Garonne a pris un arrêté de suspension de l'activité fonderie de l'usine de Marignac (ex-TMF). Un coup dur pour la société allemande Almamet, qui a repris le 2 mars cette unité spécialisée dans la production et le recyclage de magnésium. « Le 23 avril, un creuset de refonte [cuve intégrée dans un four] s'est percé. Le magnésium qu'il contenait s'est retrouvé au contact de l'eau et a entraîné des explosions qui ont causé des dégâts matériels », explique Nicolas Honoré, sous-préfet de Saint-Gaudens. « Pourquoi une fuite s'est-elle produite dans un creuset refait en 2008 ? Comment expliquer la présence d'eau au fond du four ? Autant de questions auxquelles l'industriel devra répondre. En attendant, la production ne reprendra pas avant la mi-septembre », annonce un inspecteur de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement. La dernière explosion de ce type remonte au 23 juin 2008. Son origine n'a toujours pas été élucidée. W

E. D.