Jacques Viguier acquitté

PROCES Le professeur de droit était poursuivi pour le meurtre de sa femme, Susi...

20minutes.fr avec Béatrice Colin, à Toulouse

— 

Jacques Viguier lors de l'ouverture de son procès le 20 avril 2009 à Toulouse
Jacques Viguier lors de l'ouverture de son procès le 20 avril 2009 à Toulouse — BORDAS/SIPA

Jacques Viguier, 51 ans, a été acquitté par la cour d'assises de Haute-Garonne. Un verdict accueilli par les applaudissements d'un petit groupe, dans une salle comble. «Je remercie mes avocats, mes amis et toute ma famille», a réagi Jacques Viguier, ajoutant qu'il allait, maintenant, pouvoir s'occuper de ses enfants. Il a quitté le tribunal par une petite porte, évitant les caméras.

Trois questions avaient été posées aux jurés: a-t-il commis un homicide volontaire? A-t-il commis des violences volontaires? Ces violences ont-elles entraîné la mort sans intention de la donner?

Les jurés n'ont pas retenu la culpabilité du professeur, à l'issue de deux semaines de procès où il comparaissait libre. Jacques Viguier, père de trois enfants, a toujours nié avoir tué son épouse. Le parquet, qui avait requis mercredi entre quinze et vingt ans de prison, a annoncé le 4 mai qu'il faisait appel du verdict.

>>> Tous nos articles sur l'affaire Viguier

L'un des avocats de Jacques Viguier, Georges Catala, a déclaré à la presse: «Depuis 9 ans, j'ai défendu le principe basique selon lequel il appartient à l'accusation d'apporter la démonstration qu'un homme est coupable. Fort heureusement, les jurés ne l'ont pas déclaré coupable. J'en suis ravi».

Pour Guy Debuisson, avocat des soeurs de Susi, Jacques Viguier a été sauvé par ses enfants. «A mon avis, les jurés n'avaient pas une conviction absolue de son innocence. Ils ont certainement considéré qu'ils ne pouvaient pas enlever leur père aux enfants qui n'avaient déjà plus leur mère.»


«L'image que l'on a façonnée de lui est fausse»

Serge Regourd, un ami du professeur de droit, s'est dit «extrêmement soulagé» par une décision qu'il qualifie d'«étape importante». «Je craignais que les apparences l'emportent. (...) Je sais depuis longtemps que l'image que l'on a façonnée de lui est fausse». Selon lui, Jacques Viguier pourrait «reprendre ses cours en septembre».

Jacques Viguier est accusé du meurtre de sa femme, «Susi», qui a disparu le 27 février 2000. Son corps n'a jamais été retrouvé. Mère de trois enfants, elle n'a plus donné signe de vie depuis le dimanche 27 février 2000. La veille, elle avait participé à un tournoi de tarot à Montauban, en compagnie de son amant, Olivier Durandet. Ce dernier l'avait raccompagnée au petit matin au domicile conjugal, un fait confirmé par son mari. C'est la dernière fois que cette jeune femme de 38 ans, professeur de danse, sera vue vivante.