Toulouse : Les scooters (et vélos) en libre-service d’Indigo Weel, c’est terminé

DEPLACEMENTS Après l’incendie de sa base opérationnelle, la société de location de vélos et scooters électriques en libre-service a indiqué qu’elle quittait l’agglomération toulousaine

B.C.
— 
L’opérateur en free-floating comptait 3.000 usagers actifs dans l'agglomération.
L’opérateur en free-floating comptait 3.000 usagers actifs dans l'agglomération. — Indigo Weel

Depuis septembre 2018, les Toulousains avaient pris l’habitude de circuler sur des vélos ou des  scooters Indigo Weel, un système en libre-service. Ils n’auront plus l’occasion de le faire à l’avenir. Mi-décembre, un  incendie a en effet détruit la base opérationnelle de la société à Colomiers.

L’opérateur en free-floating avait annoncé en fin d’année un retrait de ses 500 scooters et 300 vélos électriques. Il sera finalement définitif. « Indigo Weel se voit dans l’impossibilité de reprendre ses activités de gestion de vélos et de scooters électriques en libre-service dans l’agglomération toulousaine. Le groupe va accompagner ses clients et ses équipes dans cette transition », indique la société, qui comptait 30.000 usagers actifs sur l’agglomération.

Campagne de remboursement

D’ici quelques semaines, une campagne de remboursement automatisé va avoir lieu pour les clients qui avaient encore du crédit. Indigo Weel assure qu’il va s’employer « à faciliter le reclassement de ses équipes toulousaines dans les effectifs d’Indigo Toulouse d’une part, et auprès des nouveaux opérateurs qui vont s’installer à Toulouse, d’autre part ».