La déviation de Saint-Orens dans le viseur

— 

Inutile et peu écologique. Les opposants à la déviation sud de Saint-Orens ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Fédérés au sein de l'Association pour l'accès au sud-est toulousain (Aaset), ils expliqueront ce soir lors d'une réunion publique à la salle des fêtes de Labège ce qui les pousse à attaquer ce projet devant le tribunal administratif. Ils sont en passe de déposer une requête en annulation de la déclaration d'utilité publique prise par le préfet au mois de mars. Cette route départementale, future RD 957B, doit relier à terme le lycée de Saint-Orens à la RD 16 qui dessert Labège-Innopôle. Son objectif : désengorger le centre-ville de Saint-Orens du flux du trafic routier et créer une liaison entre les deux communes. « Ce projet va détruire deux bois et relier deux voies qui son déjà saturées en déportant le trafic de la route de Revel vers le Palays », déplore Denis Aprville, le président de l'Aaset qui réunit notamment des propriétaires qui pourraient bientôt être expropriés. W

B. C.