Power 8 laisse certains sur le carreau

Julie Rimbert

— 

Le syndicat CFTC s'inquiète de certaines pratiques du monde de la sous-traitance aéronautique. A la suite de la réorganisation des fournisseurs prévue par Power 8, Airbus a choisi les entreprises DHL et Kuehne&Nagel pour ses activités logistiques et transports, réalisées auparavant par des entreprises locales. Kuehne&Nagel a accepté de reprendre l'ensemble des 500 emplois concernés.

Chez DHL, la question de la reprise de la centaine de salariés n'est toujours pas réglée. « La société a indiqué ne pas vouloir des travailleurs qui remplissaient ces missions, explique Michel Canovas, secrétaire CFTC Daher-Socata. Pour assumer ses contrats, DHL recrutera des débutants, moins chers et moins qualifiés que ceux des entreprises locales. » De son côté, Airbus assure qu'il « a été demandé aux prestataires de veiller à un examen de la situation de chaque salarié concerné par cette réorganisation ». L'entreprise de logistique se défend pourtant de vouloir embaucher des employés à moindre coût. « Certains salariés des entreprises locales ont été reclassés au cas par cas mais nous n'avons aucune obligation légale à tous les reprendre », réagit Anne-Cécile Martel, responsable de la communication chez DHL. La CFTC souhaite créer un conseil de la sous-traitance aéronautique pour ne pas laisser ce domaine d'activité devenir un désert social. W