Toulouse : Déposé à l’école, un élève de CP se retrouve seul dans la rue à cause d'un quiproquo sur son masque

FRAYEUR Un élève toulousain de CP s’est retrouvé seul dans la rue après avoir été déposé à l’école. Une « incompréhension », à propos du port du masque, est à l’origine de cet incident dénoncé par ses parents

Béatrice Colin
— 
Dans une école de Toulouse. Illustration.
Dans une école de Toulouse. Illustration. — Alexandre GELEBART/REA
  • Déposé à l’école par ses parents, un petit garçon s’est retrouvé seul dans la rue lundi matin, après être ressorti de l’établissement scolaire.
  • Cet incident est lié au fait qu’il n’avait pas encore mis son masque en franchissant le seuil.
  • La direction des services académiques de Toulouse reconnaît « une maladresse et une incompréhension » au sein de l’école.

Les parents d’un enfant de 6 ans, élève au CP de l’école Bonnefoy, à Toulouse, ont eu une grosse frayeur ce lundi. Ce jour-là, son père l’a déposé à l’ouverture de l’école primaire et l’a vu rentrer dans l’enceinte de l’établissement. Il a ensuite déposé son petit frère à la maternelle juste à côté.

Sur le chemin du retour, il a découvert avec stupeur son fils avec un ami de la famille « qui l’avait retrouvé au niveau du bureau de tabac du faubourg Bonnefoy situé à 400 m de l’entrée de l’école élémentaire, au niveau du feu rouge, accompagné d’une inconnue qui lui tenait la main pour traverser la rue », témoigne ce père de famille dans un courrier adressé à la mairie et au rectorat et dont 20 Minutes a été destinataire.

« Une incompréhension » selon l’Inspection académique

L’ami qui l’a récupéré lui a alors expliqué que son fils avait été « refusé de l’école à cause du masque ». Après discussion, l’enfant a indiqué à ses parents qu’il avait été « bloqué par une animatrice au niveau du sas de l’école, après avoir dépassé le directeur ». Cette dernière aurait alors exigé de l’élève qu’il ait un masque « sans l’empêcher de repartir et sans signalement », indiquent ses parents dans le courrier. Il serait alors ressorti de l’école sans que personne ne s’en aperçoive.

Pour cette famille, la situation serait d’autant plus incompréhensible que leur fils avait un masque dans son sac à dos. Elle a donc décidé de saisir les instances référentes pour que cette situation « ne se reproduise plus ».

« Il n'y a eu aucune exclusion d'un élève de l'école pour non port du masque. C’est une maladresse et une incompréhension entre le directeur de l’école et la directrice de l’ALAE qui sont à l’origine de l’incident », reconnaît l’inspection d’académie de la Haute-Garonne qui a reçu depuis les parents.

« Pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise, la Direction des services départementaux de l'Education nationale demande que l’école élémentaire revoie la copie de son protocole au niveau de l’accueil entre le temps périscolaire et le temps scolaire », poursuit une porte-parole des services de l’Éducation nationale.