Grande valse des experts

— 

L'analyse des signaux sismiques et des enregistrements audio de l'explosion seront, cette semaine encore, au centre des débats du procès AZF. De nouveaux experts judiciaires sont appelés à la barre, cités par le ministère public. D'autres viendront - ou reviendront - à la demande de la défense pour les contredire dans un ballet désormais bien huilé. Exceptionnellement, il n'y aura pas d'audience aujourd'hui. Mais en raison du grand nombre de témoins et de « la technicité des débats », les sessions de mercredi et jeudi commenceront à 13 h 30. Vendredi, les débats débuteront carrément à 9 h 30. ■