Les Douanes s'offrent un festival de scans

Julie Rimbert

— 

Avec une hausse de 40 % des saisies, les douaniers de Midi-Pyrénées ont fait un tabac en 2008. Les différentes brigades de la région ont intercepté 4,3 tonnes de cigarettes, 25 842 articles de contrefaçons et 151,3 kg de produits stupéfiants. « Nous constatons principalement une augmentation des saisies de cigarettes due à notre proximité avec l'Andorre et l'Espagne, explique René Blondot, directeur régional des douanes. Depuis la hausse des prix du tabac, sa revente est devenue un marché très lucratif pour les trafiquants. »

Pour renforcer la lutte contre la fraude, les douanes utilisent depuis un an un camion scanner mobile. Ce véhicule est conçu pour une utilisation itinérante sur l'ensemble de la région Midi-Pyrénées. Il pratique une radiographie du véhicule suspect, cabine comprise, pour étudier les différences de densité et détecter d'éventuelles caches pour des produits illicites.

Peter, un transporteur britannique contrôlé au péage nord de Montauban, ne semble pas impressionné par cette étrange machine. « J'ai l'habitude d'en rencontrer dans différents ports européens. C'est un moyen très efficace pour lutter contre la contrefaçon », assure-t-il. D'une valeur de deux millions d'euros, le scanner mobile peut contrôler une dizaine de véhicules à l'heure. Il évite également aux douaniers de se fier totalement au hasard. « Cet engin nous permet de gagner en efficacité, tout en immobilisant très peu de temps les camions, analyse Didier Gauffre, chef de la brigade des douanes de Montauban. On décide de fouiller ou non le véhicule selon le résultat du scanner. Cet outil nous fait gagner du temps. » ■