ATR pêche la perle des clients dans le Pacifique Sud

— 

Gros client, grande hospitalité. Hier, le constructeur toulousain ATR n'a pas lésiné sur les vahinés et les danses folkloriques pour livrer à Air Tahiti son 25e avion turbopropulseur en vingt ans, plaçant la compagnie polynésienne parmi ses plus gros clients. « Une fidélité d'autant plus appréciable dans cette période de forte instabilité économique », a souligné Stéphane mayer, le patron de l'avioneur toulousain. Et comme l'ATR, de 42 ou 72 places, « est l'avion le plus adapté aux pistes étroites ou en corail de la Polynésie », Mate Galemon, le directeur général d'Air Tahiti, a profité de son passage pour confirmer la commande de cinq nouveaux appareils, dont le prix catalogue dépasse les 20 millions de dollar. ATR a enregistré six nouvelles commandes en 2009, Airbus huit. ■ H. M.