Toulouse : Les sirènes vont retentir jeudi sur l'île d'Empalot, une fausse alerte pour un vrai entrainement

PAS DE PANIQUE Un exercice pour tester la mobilisation des secours en cas d’accident industriel sur le site d’Ariane group, non loin de l’ancien site d’AZF, a lieu jeudi matin

B.C.
— 
Des sirènes d'alerte (illustration).
Des sirènes d'alerte (illustration). — GILE Michel/SIPA

Pas de panique. Ce 9 décembre, les sirènes vont retentir du côté de l’île d’Empalot, à Toulouse. Et pourtant nous serons un jeudi, et non le premier mercredi du mois. Un exercice grandeur nature va avoir lieu à partir de 9 heures du matin pour tester le Plan particulier d’intervention de l’entreprise Ariane Group, un établissement classé Seveso seuil haut, qui produit notamment le carburant de la fusée d’Ariane.

Une demi-heure après le début de ce test, les sirènes vont résonner, simulant ce qu’il pourrait arriver si une explosion survenait sur ce site. Des pompiers et autres secours vont ainsi converger vers cette partie de l’île, comme ce serait le cas lors d’un accident industriel.