Toulouse : Des familles sans-abri trouvent refuge dans un gymnase municipal

PAUVRETE Soutenus par des associations qui dénoncent le manque de places d’hébergement, 39 sans-abri, dont 21 enfants, occupent depuis vendredi un gymnase du centre-ville de Toulouse

H.M.
— 
Le gymnase de Saint-Sernin lors d'une occupation précédente en 2018. Archives
Le gymnase de Saint-Sernin lors d'une occupation précédente en 2018. Archives — H. Menal - 20 Minutes

Alors que le froid est là, 250 personnes dorment encore dehors à Toulouse, selon le collectif Droit au Logement (DAL 31). Et depuis vendredi 39 d’entre elles, dont 21 enfants, ont fait le choix, guidées par les associations d’aide aux sans-abri, de se mettre au chaud. Elles occupent le gymnase municipal du quartier Saint-Sernin, en plein centre-ville.

Depuis, la vie s’organise dans le bâtiment. « Les dons des habitants ont commencé à affluer, notamment des produits d’hygiène, des masques, du gel hydroalcoolique », indique ce dimanche une intervenante du DAL. Des aliments faciles à préparer sont les bienvenus, cuisiner étant impossible dans le gymnase.

Des premiers contacts ont été pris avec les services de l’Etat sans qu’ils aboutissent pour l’heure à des solutions d’hébergement pour ces familles. Le collectif mobilisé* demande « des solutions d’hébergement dignes et adaptées pour l’ensemble des personnes sans-abri de la métropole » et un « renforcement des équipes du 115 », le service qui oriente les sans domicile fixe.

Une centaine de places en plus prévues pour ce mois-ci

La semaine dernière, la préfecture a annoncé le renforcement de son dispositif d’accueil hivernal, avec notamment « l’ouverture d’une centaine de places dans le courant du mois du décembre pour permettre la mise à l’abri des plus vulnérables », en plus des 1.924 places pérennes d’hébergement d’urgence. Concernant l’occupation du gymnase de Saint-Sernin, elle indique que le DAL 31 n’a pas fourni tout de suite les identités permettant une prise en compte personnalisée en fonction de la situation administrative des sans-abri. C’est chose faite depuis mardi après-midi. Et « les services de l’Etat vont pouvoir procéder à l’étude » des dossiers.

*DAL 31, RESF, FCPE, LDH, Cercle des voisins et Utopia 56.