Haute-Garonne : 2.500 lanternes géantes pour attendre le Nouvel an chinois

IDEE SORTIE 500.000 visiteurs sont attendus pour découvrir des installations sur le thème de la Chine, des dinosaures ou de l’aviation

20 Minutes avec AFP
— 
Parmi les installations figurent d'impressionnants dinosaures, ici à Gaillac lors de l'édition 2019.
Parmi les installations figurent d'impressionnants dinosaures, ici à Gaillac lors de l'édition 2019. — ERIC CABANIS / AFP

Quelque 2.500 lanternes géantes représentant des pandas, des « monuments historiques de Chine », des dinosaures ou des avions bien français, décorent un parc de la banlieue de Toulouse, en attendant début février et le Nouvel an chinois. Au moins 500.000 personnes sont attendues par les organisateurs du festival des lanternes à Blagnac, où 80 artisans chinois ont allié soie, porcelaine, métal et verre, pour fabriquer puis installer autour d’un lac ces lanternes, faisant parfois plusieurs mètres de hauteur.

Les thèmes évoqués dépassent largement ceux de la culture traditionnelle de Chine, explique Patrice Gausserand, dont la société Mag Conseil organise le festival avec le consortium chinois Lantern Group et la mairie de Blagnac. Le budget est de plusieurs millions d’euros, les billets d’entrée coûtant entre 13 et 19 euros. Ainsi, les dinosaures, dont les cris supposés sont reproduits par haut-parleur, renvoient aux fossiles retrouvés près de Zigong, la ville chinoise où est née la fête des lanternes, tandis que les avions, qui font parfois référence à l’Aéropostale dont Antoine de Saint-Exupéry fut un des pilotes, renvoient à l’importance de l’ aéronautique à Blagnac.

Un des plus gros festivals de lanternes hors de Chine

« Il y a 35 festivals des lanternes en Chine chaque année à la période du Nouvel an chinois », précise Patrice Gausserand, ancien maire de Gaillac, où le festival s’est tenu jusqu’en 2019. « Nous le faisons un peu plus tôt, dès le 1er décembre. On profite de la période de Noël et on va jusqu’au Nouvel an chinois, le 1er février » 2022, ajoute-t-il.

Né en 2017 grâce au jumelage entre Gaillac et Zigong, cet évènement est l’un des plus importants festivals de lanternes hors de Chine, selon ses organisateurs. La manifestation avait ainsi attiré près de 425.000 personnes en 2019. De même qu’à Gaillac, le festival, dont l’organisation implique notamment la fermeture de plusieurs rues de Blagnac, a suscité des critiques de riverains, de défenseurs de l’environnement ou d’opposants au maire, Joseph Carles.

« Une manifestation comme celle-là peut créer un certain nombre de perturbations » et de « soucis pour les riverains », reconnaît le maire, soulignant la mise en place d’un parking dédié et l’encouragement à l’utilisation du tram et du vélo. Concernant les atteintes à l’environnement, il note l’utilisation du bateau, un moyen de transport « parmi les moins polluants », pour faire venir de Chine les matériaux nécessaires. Comme Patrice Gausserand, il rappelle l’objectif d’un festival « zéro déchet » devant « recycler la totalité de ce qui sera généré ».