Toulouse : Une intérimaire employée en Ehpad volait des bijoux aux résidents

VOLS Une employée dans des maisons de retraite a été interpellée à son domicile mardi 9 novembre, soupçonnée d’avoir commis une cinquantaine de vols auprès de résidents âgés

J. Le.
L'employée allait se servir dans la chambre des résidents. (illustration)
L'employée allait se servir dans la chambre des résidents. (illustration) — LOIC VENANCE / AFP

En septembre dernier, un Ehpad de Toulouse s’est inquiété de la disparition d’objets dans les chambres de ses résidents. Une plainte a été déposée et une enquête ouverte, relate La Dépêche : les soupçons se portaient sur une intérimaire de 37 ans, qui avait libre accès aux chambres de personnes âgées de 65 à 90 ans, particulièrement vulnérables et dépendantes.

Les bijoux étaient en vente en ligne

La police a découvert que plusieurs bijoux de ces résidents avaient été mis en vente sur Internet par l’intérimaire et par l’un de ses proches. Interpellée et placée en garde à vue mardi 9 novembre, l’employée a reconnu quatre vols à Toulouse et deux à Colomiers, où elle travaillait également.

L’enquête a relevé une cinquantaine d’annonces de même type postées sur un site de vente en ligne. Elle se poursuit pour trouver les victimes volées.