Toulouse : Le téléphérique aura du retard au décollage, son lancement reporté à l'an prochain

TRANSPORTS Annoncé pour fin décembre, le lancement du téléphérique toulousain est reporté à l’année prochaine. Des problèmes d’approvisionnement de matières premières et de certifications sont à l’origine de ce retard

Béatrice Colin
— 
Les cabines du téléphérique toulousain ont fonctionné pour la première fois ce 28 juillet 2021.
Les cabines du téléphérique toulousain ont fonctionné pour la première fois ce 28 juillet 2021. — B. Colin / 20 Minutes

Les premiers voyageurs devaient faire leur baptême de l’air à la fin du mois de décembre. Finalement, ils devront patienter jusqu’à l’année prochaine.

Ce mercredi, les responsables de Tisséo ont annoncé que le téléphérique toulousain, Téléo, aurait du retard au décollage. Alors que les essais techniques ont débuté fin juillet, pour une phase de quatre mois, ils devaient être suivis d’une marche à blanc et d’une mise en service à la fin de l’année.

Certification et effet Covid

Mais le constructeur Poma, associé à Bouygues dans ce chantier, fait face des problèmes d’approvisionnement sur des pièces sans lesquelles le téléphérique ne peut pas être ouvert au public. « C’est un effet du Covid. Il leur manque des produits électroniques nécessaires à la vidéosurveillance, or sans cela on ne peut pas le mettre en service pour des questions de sécurité. Ils devraient pouvoir être fournis dans les semaines ou mois qui viennent », indique Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo.

Au-dela de ces pièces, la certification par les services préfectoraux, peu habitués à ce mode de transports, serait aussi plus longue que prévu. « On ne le lancera pas sans avoir toutes les assurances, quitte à avoir du retard. On ne veut pas faire l’inverse et se retrouver avec des problèmes comme à Brest », poursuit l’élu qui, du coup, se refuse à donner une nouvelle date. Si aucun grain de sable ne vient perturber à nouveau le processus, le téléphérique devrait ouvrir au cours du premier trimestre.