LA mairie s'engage contre son CO2

— 

Chaque année, 2 % des émissions de gaz à effet de serre toulousains proviennent de l'activité des services municipaux, soit 34 400 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) rejetées dans l'atmosphère. Ajouté aux 5,1 tonnes par an par Toulousain, la Ville rose émet chaque année 2 millions de tonnes de CO2. Pour réduire ce chiffre, la municipalité vient de s'engager dans l'élaboration d'un plan climat qui prévoit de diminuer de 20 % les émissions de gaz à effet de serre de son territoire d'ici à 2020. « Nous travaillons déjà sur tout ce qui concerne les éclairages publics, mais aussi sur l'installation, pour chaque nouveau bâtiment municipal, d'un chauffe-eau solaire, voire de panneaux photovoltaïques », explique Régine Lange, adjointe au maire chargée du Développement durable. Ce plan climat engage aussi la ville à produire plus d'énergie renouvelable. Pour y parvenir, elle compte notamment accélérer le projet de création d'une usine hydroélectrique à la Cavaletade, au sud de l'île du Ramier. ■