Cohen souffle sa première bougie au capitole

Béatrice Colin

— 

Un an après avoir pris les commandes du Capitole, le socialiste Pierre Cohen se targue d'avoir réalisé 15 % de son programme électoral et d'engager cette année les deux tiers des mesures annoncées durant la campagne. D'autres restent à concrétiser. « Les projets ambitieux demandent une dizaine d'années pour être réalisés », souligne même le maire, se projetant implicitement sur un deuxième mandat. Mais son prédécesseur, Jean-Luc Moudenc (UMP), estime, lui, « qu'on ne voit pas venir grand-chose qui soit fort et nouveau à la fois ».

Culture Avec les transports, la culture était l'une des priorités de la nouvelle équipe. Une année de concertation plus tard, Pierre Cohen vient de dévoiler ses principaux engagements : certains étaient déjà prévus par l'ancienne municipalité, comme la création d'une Cité de la danse, d'autres sont innovants. C'est le cas du parcours culturel gratuit pour les 6-11 ans dont la mise en place est prévue pour septembre.

Urbanisme Les professionnels du BTP lui reprochent d'avoir stoppé de nombreux projets. « Je ne pouvais pas critiquer ces projets et les laisser démarrer sans y avoir apporté des changements. On a fait perdre six à huit mois sur certains d'entre eux, mais avec la crise, les promoteurs les freinent aussi », se justifie Pierre Cohen. Les versions revues et corrigées de Niel et Borderouge seront lancées dans les prochains mois. Le projet le plus remis en cause est celui de la Cartoucherie, qui va être remanié et transformé en écoquartier.

Sécurité L'office de la tranquillité, concept créé de toutes pièces par l'équipe Cohen, doit voir le jour en septembre. Joignable 24 heures/24, ce standard téléphonique répondra aux questions sur la violence conjugale ou encore les nuisances nocturnes. ■