Toulouse : De la friche industrielle au tiers-lieu, l’espace Cobalt prend une nouvelle direction à Montaudran

TENDANCE Entre restaurants, site de rendez-vous événementiels et théâtre, le tiers-lieu Cobalt, dans le quartier toulousain de Montaudran, veut créer un lieu qui vive toute la journée

Béatrice Colin
— 
Christophe Baron, Alexis Dupuy et Romain Pecqueret ont reconverti le site Cobalt en Tiers-Lieu dans le quartier de Montaudran.
Christophe Baron, Alexis Dupuy et Romain Pecqueret ont reconverti le site Cobalt en Tiers-Lieu dans le quartier de Montaudran. — B. Colin / 20 Minutes
  • L’espace Cobalt, ancienne friche industrielle reconvertie en 2015 en studios d’artistes et lieu d’événements, prend une nouvelle direction en devenant un tiers-lieu.
  • En plus de la très fréquentée guinguette Canaille Club, un nouveau restaurant y voit le jour.
  • Et le 4 novembre, un théâtre de 240 places y ouvrira ses portes pour compléter l’offre culturelle de ce lieu hybride de 4.500 m2 au sud est de Toulouse.

Les adeptes des soirées guinguette connaissaient déjà le Canaille Club, ce lieu éphémère en plein air qui peut rassembler jusqu’à 1.500 personnes les soirs d’été dans le quartier Montaudran à Toulouse. La FoodConnection, qui gère cet établissement, a décidé de lui donner une nouvelle envergure en transformant le site en tiers-lieu.

Sur cette ancienne friche industrielle aéronautique de 4.500 m2, le groupe de restauration toulousain a créé un lieu hybride, à l’image de Darwin à Bordeaux. En plus de la guinguette, un restaurant baptisé Dumbo propose désormais à l’année une cuisine cosmopolite. Ses créateurs veulent aussi relancer l’activité de la Halle de 400 m2 pour y accueillir aussi bien des soirées événementielles que des festivals, notamment de graffiti grâce à la présence sur le site d’ateliers d’artistes. Ce qui était déjà le cas du site Cobalt il y a quelques années et dont ils ont décidé de conserver le nom.

Marché et festivals en projet

Mais ce qui lui donne son caractère expérimental, c’est l’ouverture le 4 novembre prochain du Studio 55, un théâtre de 250 places dont la programmation et la direction artistique ont été confiées au trio humoristique Les Toulousains. « Notre volonté est d’en faire un lieu qui vive tout le temps, de le développer et l’enrichir avec d’autres activités, notamment un marché », explique Christophe Baron l’un des trois cofondateurs avec Alexis Dupuy et Romain Pecqueret.

A l’année, le site emploiera une trentaine de personnes et montera jusqu’à 250 l’été lorsque le Canaille Club sera ouvert. Pour lancer ce nouveau projet, les trois acolytes ont investi 2 millions d’euros. « Nous savons qu’avec la rentabilité de l’activité restauration nous pouvons supporter l’activité culturelle. Nous voulons ainsi nous associer dans un festival autour du graffiti, qui était la thématique du lieu au départ, et au printemps avoir un rendez-vous autour de l’œnologie, mais aussi de la gastronomie », poursuit Romain Pecqueret.