Toulouse : Qui veut graffer (très officiellement) un pont moche ?

GRAFFITI La mairie et la métropole de Toulouse lancent un appel à projets pour la réalisation d’une grande fresque murale au bord du Canal de Midi. A vos bombes

Hélène Ménal
— 
Le mur qui doit accueillir la fresque murale vu de la berge opposée.
Le mur qui doit accueillir la fresque murale vu de la berge opposée. — Google Maps

Vous êtes graffeur et vous en avez marre de la clandestinité, des entrepôts délabrés et des murs de gare ? Un maxi-spot vous tend les bras : 64 mètres de long de long, rien que ça. Il s’agit du – pour l’heure très moche – mur de soutènement de la trémie du Pont Guiheméry à Toulouse, sur les bords du Canal du Midi.

La mairie et la métropole ont décidé d’y accueillir, à titre expérimental mais permanent, une « fresque murale ». L’œuvre, individuelle ou collective, devrait être réalisée en 2022. Il ne reste plus qu’à trouver les street artistes qui transcenderont ce mur gris et sale.

L'appel à projets lancé par les deux collectivités, notamment via les réseaux sociaux, ne pose que la condition d’imaginer une fresque avec la portée patrimoniale du Canal du Midi et son classement à l’Unesco. L’œuvre peut être figurative ou abstraite. Ah oui, et l’auteur et son équipe doivent avoir une âme de marin d’eau douce puisque la fresque devra être peinte depuis la plateforme flottante du bateau nettoyeur du Canal du Midi. Avec des peintures pas polluantes et faciles d’entretien bien sûr. Clôture des candidatures le 1er octobre.