Un premier bilan mitigé pour les Uteq

— 

La délinquance « a baissé de 10 % » en 2008 dans le secteur Reynerie-Bellefontaine. Ce chiffre a été dévoilé hier lors d'un premier bilan, tiré en préfecture et en présence des habitants, des Unités territoriales de quartiers (Uteq), ces policiers de terrain arrivés en renfort au Mirail le 20 septembre dernier, et présents sept jours sur sept. « Les violences urbaines ont diminué de 12 % », a ajouté Jean-Paul Brèque, le patron de la police. « Nous avons, depuis deux bons mois, de moins en moins d'incidents graves aux portes de l'établissement », a témoigné la principale du collège de la Reynerie.

En revanche, un représentant d'un organisme HLM n'a remarqué aucune amélioration concernant les dégradations et les occupations d'immeubles. Dans la même veine, deux locataires s'inquiètent de l'agressivité de « véritables bandes de très jeunes, surtout pendant les vacances ». D'autres retours d'expérience seront organisés sous peu dans d'autres secteurs. ■H. M.