Une manif étudiante au pas de course

— 

Ils étaient moins nombreux que la semaine dernière. Les étudiants, 2 500 selon la police et 5 000 d'après les manifestants, se sont une nouvelle fois mobilisés contre la loi Pécresse, hier, mais avec une présence assez modeste d'enseignants-chercheurs. Cela ne les a pas empêchés de mener une action « sprint », en courant depuis Compans-Cafarelli jusqu'à l'Inspection académique, où quelques CRS les attendaient. Une délégation d'étudiants des trois universités toulousaines a pu être reçue. ■C. B.