Coronavirus à Toulouse : Tisséo s’adapte et crée un abonnement à prix réduit pour les télétravailleurs

VIE D'APRES A Toulouse, Tisséo tient compte des nouvelles habitudes impulsées par la crise sanitaire et crée un abonnement meilleur marché pour ceux qui ont goûté au télétravail

H.M.
— 
Dans le métro de Toulouse. Illustration.
Dans le métro de Toulouse. Illustration. — Fred Scheiber/20 Minutes

Fin juin à Toulouse, la fréquentation des transports en commun était toujours inférieure de 17 % à celle de 2019. « C’est mieux que ce à quoi nous nous attendions et nous sommes parmi les réseaux qui redémarrent le mieux en France », souligne Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo Collectivités. Mais il sait aussi que des habitudes ont été prises et que certains télétravailleurs d’abord forcés vont poursuivre l’expérience du distanciel, même si le rythme est moindre. Que, même après la crise sanitaire, ils vont rester « deux ou trois jours par semaine » chez eux. Et qu’ils n’auront plus vraiment de raison de payer leur abonnement « plein pot ».

Tisséo adapte donc sa gamme tarifaire au monde d’après. A compter du 23 août, un abonnement « 30 jours » apparaîtra au prix de 37 euros, contre 54 euros pour le sésame mensuel classique. A l’instar d’un forfait téléphonique bloqué, il sera plafonné à 30 déplacements sur le réseau dans le mois.