Toulouse : Pass sanitaire, buvette… Ce qu’il faut savoir pour se trémousser (assis) à Rio Loco à partir de dimanche

BACK TO THE MUSIC Après une année blanche, le Festival Rio Loco est de retour ce dimanche dans la Ville rose. A l’ère du pass sanitaire, voici le vade-mecum du parfait spectateur assis

Hélène Ménal

— 

La scène de Rio Loco vibrera à nouveau à partir de dimanche, et pour huit jours.
La scène de Rio Loco vibrera à nouveau à partir de dimanche, et pour huit jours. — F. Scheiber - 20 Minutes
  1. A Toulouse, le festival Rio Loco fait son grand retour dimanche pour une édition rallongée.
  2. Il faudra danser et consommer assis et surtout ne pas oublier son pass sanitaire.
  3. 20 Minutes fait le point sur les conditions d’accueil des festivaliers.

Pour beaucoup d’amateurs, ce sera le premier festival de l’été et tout simplement les premiers concerts de l’année. Le festival Rio Loco revient sur la prairie des Filtres de Toulouse à partir de dimanche. Mais au rythme des contraintes sanitaires. Alors pour faire monter la fièvre des concerts du monde d’avant, il faudra bien plus que de l’enthousiasme, de la crème solaire et de bons baskets. Voici quoi prévoir de plus pour gagner le droit de se déhancher sur sa chaise.

Pass sanitaire obligatoire

Avec une jauge même limitée à 2.800 festivaliers par soirée, ce sont sans surprise les règles nationales du pass sanitaire qui vont s’appliquer. Au-delà de son ticket d’entrée, si possible dématérialisé, les plus de 11 ans devront donc présenter soit un test PCR ou antigénique (réalisé en pharmacie, pas à la maison) négatif de moins de 48 heures, soit un pass vaccinal « complet » avec une deuxième injection reçue depuis plus de deux semaines.

Se donner de la marge horaire

Les vérifications de pass sanitaires vont s’ajouter aux contrôles classiques de billetterie et de sécurité. Virginie Choquart, directrice des Musiques au Capitole conseille de « prévoir une heure de marge ». Le site n’ouvre qu’à 17 heures, mais il ne faudra pas hésiter à faire la queue dès 16 h-16 h 30, d'autant qu’il faut aussi compter le temps pour les médiateurs de vous montrer votre place assise, sur les chaises ou les gradins, et de veiller à séparer les groupes qui ne se connaissent pas. Plus vous arriverez tôt, plus vous en profiterez, parce qu’il n’y aura pas de dérogation : le rideau tombera à 22 heures pétantes, histoire que tout le monde puisse rentrer pour le couvre-feu de 23 heures.

Oui, on pourra boire des bières et grignoter

Pour les étourdis qui perdraient leur masque entre les sanitaires et leur chaise, l’organisation a prévu un petit stock de secours. « Nous ferons tout pour être les plus aidants possible et faciliter la vie des festivaliers », assure la responsable. Et pour ceux qui se demandent, angoissés, si on pourra boire un coup entre deux chansons, la réponse est oui : il y aura buvette et foods-trucks dans l’espace village. Avec des chaises et des tables pour consommer sur place. On pourra aussi emporter son gobelet et son sandwich, à condition de consommer assis

Enfin, en cas de tuile, de test positif de dernière minute par exemple, les billets seront remboursés. Et il ne restera qu’à regarder les concerts en streaming sur la page Facebook de Rio Loco.