AZF: Desmarest, l'ex-PDG de Total placé au rang des prévenus, est «prêt à venir témoigner»

PROCES Le tribunal a fait la jonction des dossiers et la compagnie sera poursuivie...

E.J. et Béatrice Colin, au tribunal de Toulouse

— 

Le procès en correctionnelle de l'explosion de l'usine AZF à Toulouse (30 morts en 2001), prévu en février 2009, aura "une dimension exceptionnelle" tant par le nombre des parties civiles que par sa durée ou les moyens mobilisés.
Le procès en correctionnelle de l'explosion de l'usine AZF à Toulouse (30 morts en 2001), prévu en février 2009, aura "une dimension exceptionnelle" tant par le nombre des parties civiles que par sa durée ou les moyens mobilisés. — Eric Cabanis AFP/Archives

Il avait déjà dit qu'il serait «prêt à venir témoigner». Maintenant que Total est poursuivi au procès AZF et qu'il figure au rang des prévenus, en compagnie de la société Grande-Paroisse, et de Serge Biechlin, le directeur de l'usine, l'ex-PDG de la compagnie Thierry Desmarest confirme qu'il se rendra bien à la barre.

C'est le tribunal qui vient de l'annoncer après une suspension de séance: il y a «un seul dossier et quatre prévenus».

Dans le cas contraire, le cas Total aurait été dissocié du reste du procès. L'avocat de Total et de Thierry Desmarest, avait plaidé l'irrecevabilité. Il rappellait que de nombreuses demandes de mises en examen de Total n'avaient pas été suivies par la justice pendant les six ans d'instruction.

>> Notre dossier sur le procès AZF...