Toulouse : Il tire sur le drone de son voisin qui survolait son jardin

COUP DE BOURDON Le voisin irritable, qui a tiré au fusil de chasse, a fini en garde à vue

H.M.

— 

Un drone. Illustration.
Un drone. Illustration. — Paul-Henri Degrande - PixaBay

Le drone de la discorde. Dimanche soir, du côté de Pouvourville, au sud de la Ville rose, l’air est devenu électrique entre deux voisins. Le premier utilisait son drone et le second n’a semble-t-il pas apprécié cette intrusion aérienne au-dessus de sa propriété. Il a saisi un fusil de chasse et en a fait usage en direction de l’engin.

Le propriétaire du drone a donné l’alerte vers 21 heures, précisant que son voisin énervé était un ancien militaire. Une patrouille de la brigade anticriminalité s’est rendue sur place. Les policiers ont effectivement retrouvé un l’appareil à terre, cassé, mais ne présentant à première vue pas d’impact de plomb. Les policiers ont conduit le tireur en garde à vue où il a passé la nuit.

Plaider-coupable

Cet homme de 48 ans, inconnu des services, a plaidé qu’il avait tiré avec des cartouches à blanc. Mais il a reconnu les faits et choisi une procédure de « plaider-coupable ». Il sera convoqué devant un magistrat du parquet pour « destruction volontaire du bien d’autrui par moyen dangereux » et détention d’une arme non déclarée.