Toulouse : Vous connaissez la blague des « 200 pompes » ? Son auteur a fini à l’hôpital

PAS DROLE Deux trentenaires viennent d’être interpellés à Toulouse pour avoir violemment corrigé un inconnu qui a eu le malheur de parier sur une blague douteuse

H.M.
— 
L'agression a eu lieu entre joueurs sur un terrain de pétanque. Illustration.
L'agression a eu lieu entre joueurs sur un terrain de pétanque. Illustration. — dany003 / Pixabay

C’est l’histoire d’un pari assez filou sur fond de blague douteuse. Elle remonte à un an quasiment jour pour jour mais elle a connu son épilogue mardi avec l’interpellation par les policiers de Toulouse de deux hommes, de 37 et 38 ans, soupçonnés d’avoir violemment agressé un inconnu rencontré au détour d’une partie de pétanque.

La scène se passe sur un terrain de boules du quartier Saint-Simon. La victime joue avec des amis et lie connaissance avec deux autres pétanqueurs qui taquinent le cochonnet à proximité. Le quadragénaire a alors l’idée folle de parier – « plusieurs centaines d’euros » de source policière – avec les deux hommes. Il leur garantit qu’il peut faire « 200 pompes », là, toute suite. Joueurs, les deux acolytes topent. Le challenger ôte alors ses chaussures, se met en position… et compte jusqu’à deux. « Deux sans pompes »…

Le crâne lacéré et deux poignets cassés

Dire que les parieurs n’ont pas pris le jeu de mots avec humour est un euphémisme. Ils se sont carrément acharnés sur son auteur. Ce dernier a eu les deux poignets cassés, le crâne lacéré à coups de couteau et s’est vu prescrire après son passage à l’hôpital une ITT de 30 jours.

Les deux agresseurs, déjà connus des services de police, n’ont pas reconnu les faits au cours de leur garde à vue. Ils ont tout de même été déférés au parquet ce jeudi matin en vue d’une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel.