Le dialogue reprend à Molex

— 

« Une étape décisive » pour la direction de Molex. « Pas d'avancée concrète » pour la CGT. Syndicats et direction se sont réunis hier soir pour la première fois avec des représentants de collectivités et de l'Etat, à la préfecture de Toulouse, pour évoquer l'avenir économique du site de Villemur. « La direction nous propose de maintenir entre 60 et 100 personnes pour s'occuper de produits en fin de vie, a expliqué Denis Parise, secrétaire CGT du Comité d'Entreprise, à la sortie de la réunion. Cela signifie maintenir une poignée du personnel, pour des produits que l'on ne vend presque plus. Ce n'est pas satisfaisant. » La direction se veut plus optimiste : « Nous recherchons toutes les solutions pour maintenir de l'emploi sur le site. » Pour la CGT, « les pistes existent pour garder les 300 salariés. Mais il faut que la direction nous laisse du temps pour les travailler ». Des pistes qui pourraient prendre forme autour du groupe de travail annoncé hier soir par le préfet sur les projets de reprise. Une autre réunion est prévue en préfecture la semaine prochaine. ■ Mickaël Bosredon