Toulouse : On vous dit où (et pourquoi) cela risque de bloquer ce jeudi matin sur les routes de l'agglomération

MANIFESTATION Remontés contre la future Politique agricole commune (PAC), les agriculteurs de la Haute-Garonne ont décidé de se rendre en préfecture jeudi matin, en convoi exceptionnel

Béatrice Colin

— 

Des agriculteurs manifestent sur leurs tracteurs sur le périphérique de Toulouse, le 31 janvier 2018.
Des agriculteurs manifestent sur leurs tracteurs sur le périphérique de Toulouse, le 31 janvier 2018. — Frédéric Scheiber / Sipa

La Future politique agricole commune (PAC), ils n’en veulent pas. Depuis plusieurs jours, à travers toute la France, les agriculteurs se mobilisent contre la déclinaison nationale des décisions prises au niveau européen. Ce jeudi, à l’appel de leur principal syndicat, la FDSEA 31, ainsi que des Jeunes agriculteurs de la Haute-Garonne, ils ont décidé de converger dans la matinée vers Toulouse.

Venus des quatre coins du département, ils ont rendez-vous sur différents sites entre 7 h 30 et 9 heures, que soit à Capens, Villefranche de Lauragais, Cornebarrieu, Pibrac, Verfeil et Auterive. Après, ils vont converger, en passant par le périphérique toulousain, vers la préfecture de Toulouse, dans le quartier Saint-Etienne.

Malgré le confinement, la circulation risque donc d’être compliquée ce jeudi matin aux abords de la Ville rose. « Il s’agit d’un coup de semonce pour que le gouvernement revoie sa copie sur l’élaboration de la PAC 2023 qui à l’heure actuelle risque de réduire nos aides de 50 à 80 euros par hectare », préviennent les deux syndicats agricoles.