Petit à petit, la météo se dégèle

— 

Accalmie en vue pendant au moins seize jours, selon le service départemental de Météo France. Après la tempête Klaus, les chutes de neiges et les précipitations se sont abattues sur le département. Placée depuis mercredi en vigilance orange avec les Hautes-Pyrénées et l'Ariège, la Haute-Garonne est redescendue en alerte jaune hier après-midi. Les accès aux stations de ski haut-garonnaises étaient rétablis dans la soirée.

Dans les Hautes-Pyrénées, les 442 touristes bloqués à la station de Luz-Ardiden, mercredi, ont pu redescendre hier après-midi. « En deux jours, il est tombé entre 30 et 50 cm de neige en Haute-Garonne, et particulièrement dans le Luchonnais, avec environ 90 cm à 1 500 m d'altitude », précise Patrick Bornuat, du service avalanche à Météo France. Pour lui, la situation n'a rien d'« exceptionnelle ». « La chaîne pyrénéenne retient les perturbations, mais nous avons connu la même situation en 2002 et 2003. Ce sont plutôt les derniers hivers qui ont été plus doux. » Côté pluie, il est tombé 8 ml d'eau sur la Ville rose en deux jours contre 100 dans le Béarn ou le Pays basque. « Autour de Toulouse, les pluies ont seulement provoqué des débordements modérés sur les affluents de la rive gauche de la Garonne », analyse pour sa part André Bachoc, directeur du service central pour l'hydrométéorologie et l'appui à la prévision des inondations (Schapi). ■