Toulouse : Une navette sans chauffeur et 100 % autonome va rouler sur le site de l'Oncopole

TECHNOLOGIES Une navette sans chauffeur roulera sur le site à compter de cet été

B.C.

— 

La navette autonome EasyMile qui va être expérimentée sur le site de l'Oncopole de Toulouse.
La navette autonome EasyMile qui va être expérimentée sur le site de l'Oncopole de Toulouse. — EasyMile

Dans les cartons depuis plus de deux ans, ce projet va enfin tracer sa voie. Après les allées Jules-Guesde et la commune de Pibrac, le site de l'Oncopole de Toulouse va voir débarquer une navette sans chauffeur. Lancée ce mardi, cette expérimentation est l’un des treize projets de véhicules autonomes retenus par le gouvernement il y a deux ans.

Ce sont les minibus de haute technologie de la société toulousaine EasyMile qui ont été retenus par la Métropole de Toulouse pour desservir le kilomètre qui sépare le parking à l’hôpital de l’Oncopole. Aujourd’hui, une distance parcourue par les quelques 350 patients et visiteurs quotidiens grâce à une navette thermique avec chauffeur.

Cette navette EasyMile sera équipée d’une rampe PMR électrique intégrée pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite. Le premier roulage sans chauffeur aura lieu cet été.